Contatti

[ Ceramica Continua® ]

LE SENS DE LA CÉRAMIQUE AVEC L’ÉLASTICITÉ PROPRE DES SOLS CONTINUS.

Le produit est testé depuis longtemps, en simulant et reproduisant les conditions d’utilisation réelles et ne s’arrêtant jamais uniquement à des tests de laboratoire sur de petites surfaces, en vivant au contraire le produit posé et le soumettant à des conditions d’utilisation extrêmes. Le résultat est un produit extrêmement résistant et très durable, un matériau qui a l’aspect de la céramique, mais l’élasticité caractéristique des sols continus, capable d’absorber les contraintes, les poids et les impacts bien mieux qu’un carrelage traditionnel.

En pratique, les tests ont été effectués directement sur les sols ou les murs et non en calculant la valeur absolue de l’élément, comme les tests sont généralement effectués, par commodité et rapidité : en tenant compte des paramètres retenus par les fabricants de carrelage. Dans le cas de Ceramica Continua®, les données ont été obtenues à partir d’une utilisation réelle et non à partir du calcul obtenu à partir d’une simulation en laboratoire. Ceramica Continua® est particulièrement adapté à une installation en présence de panneaux chauffants en raison de sa capacité de transmission thermique élevée.

Absorption d’eau

UNI EN ISO 10545-3: 2000
Ceramica Continua® est un matériau qui absorbe à peine l’eau même s’il entre en contact avec elle pendant une longue période. Il est également soumis à un autre traitement spécifique afin de ne pas absorber d’eau ou d’autres liquides. Pour garantir et prouver l’absence d’absorption, un test est effectué à plusieurs reprises qui consiste à plonger le produit pendant deux heures dans de l’eau bouillante, puis à le sécher à 105°C pendant 24 heures.

Résistance au choc

UNI EN ISO 10545-5: 2000
Dans ce cas, ce qui est mesuré est le coefficient de restitution du matériau par rapport à la force d’impact. Ceramica Continua obtient un excellent résultat, bien supérieur à celui généralement obtenu avec les carrelages classiques, en démontrant une résistance supérieure aux impacts normaux. Il faut aussi noter que, contrairement à ce qui se passe normalement avec les autres carrelages, la collision ne provoque pas la formation de la toile d’araignée classique en cas de casse, mais seulement un écaillage, qui se restaure facilement.

Résistance à l’abrasion profonde

UNI EN ISO 10545-6: 2012

Le test auquel Ceramica Continua est soumis nous donne une haute valeur de résistance à l’abrasion entre les surfaces continues. Le test est effectué, pour des raisons techniques/réglementaires, sur un matériau sans finition avec des charges céramiques dont est normalement équipé un sol Ceramica Continua et qui contribue à conférer une résistance extrêmement élevée aux rayures et à l’abrasion.

Dilatation thermique linéaire

UNI EN ISO 10545-8: 2000
Le coefficient obtenu dénote l’excellent comportement même dans le cas de sols avec des systèmes de refroidissement ou de chauffage par rayonnement. La céramique continue ne crée pas de fissures ou de craquelures, qu’elle soit soumise à une hausse ou à une baisse des températures.

Résistance aux chocs thermiques

UNI EN ISO 10545-9: 2000
Le matériau est soumis à un test au cours duquel il est d’abord porté dix fois à des températures très basses, puis très élevées. Une fois le test terminé, il ne présente aucun défaut.

Résistance au gel

UNI EN ISO 10545-12: 2000
Un test consistant à soumettre Ceramica Continua à 100 cycles de gel et dégel est effectué. Au final, aucun défaut n’est mis en évidence.

Résistance chimique

UNI EN ISO 10545-13: 2000 / UNI EN ISO 10545-14: 2000 / P.O.I.
La surface est testée pendant une longue période pour la résistance aux produits chimiques, en laissant un produit abondant en contact avec la surface pendant plus de 24/36 heures, puis son degré de nettoyabilité est évalué. Des tests spécifiques sont effectués sur les produits ménagers, les sels de piscine, les acides et bases à faible et forte concentration, l’agent de coloration rouge, l’iode, l’huile, les substances commerciales telles que le coca-cola, le vin, le citron, le café, la cendre de cigarette, l’encre bleue.

Résistance au glissement

Arrêté Ministériel n. 236, 14/06/1989. Méthode B.C.R.A.
Des tests sont également effectués sur le glissement à la surface de matériaux tels que le cuir ou le caoutchouc, en simulant une surface humide et sèche.

Adhérence initiale

UNI EN 1348:2008
Des tests extrêmes sont effectués pour mettre en évidence la capacité exceptionnelle du produit à adhérer au fond. Le résultat des tests montre que l’adhérence est 4 fois supérieure à celle d’une des meilleures colles pour carrelage.

Conductivité thermique

UNI EN 12664:2002
L’évaluation de la puissance thermique a été réalisée conformément à la réglementation, mais surtout en simulant les performances sur la section d’un sol réel, non seulement à 10°, mais aussi à 30°. Le coefficient est excellent également grâce à la faible épaisseur, mais surtout à la composition du produit lui-même.

Élasticité

ASTM C215:2008
Le degré d’élasticité du matériau posé est mesuré. Le résultat met en évidence les propriétés élastiques du matériau et la capacité de compenser face aux mouvements ou ruptures du substrat.

Résistance à la traction

PUIS
Ceramica Continua® a une excellente capacité de résistance sur des substrats en ciment ou en céramique (placés pour simuler un substrat similaire à la chape ou à un revêtement de sol préexistant), en démontrant efficacement la capacité de déformation et d’adaptation du matériau de revêtement.

Perméabilité à la vapeur d’eau

Ce test permet de déterminer l’excellente capacité du matériau à « laisser passer la vapeur d’eau » lorsqu’il est appliqué sur une chape avec des valeurs d’humidité autour de 5 %.

Résistance thermique

Exposé à l’air pendant une durée prolongée avec ventilation forcée à une température variable de -20° à + 60°, il ne présente aucune variation.

Comportement au feu

BFL-S1
Ceramica Continua® obtient les meilleures résultats dans la catégorie à laquelle elle appartient.

Émissions de formaldéhyde et de COV

Il n’y en a pas, même en présence d’un système de chauffage au sol.